main

Le secrétaire de l'Alliance évangélique mondiale rencontre le Pape : il entrevoit une “nouvelle ère dans les relations entre évangéliques et catholiques romains”

November 7, 2014

New York, NY – 6 novembre 2014

Une délégation de l'Alliance évangélique mondiale (AEM) a rencontré le Pape François et des représentants du Conseil Pontifical pour la Promotion de l'Unité Chrétienne (CPUC) aujourd'hui pour parler des éventuels domaines de collaboration concernant à la fois la communauté évangélique et l'Eglise catholique romaine. Dans son discours, Dr Geoff Tunnicliffe, secrétaire général de l'AEM, a souligné les étapes nécessaires pour conduire les deux Eglises mondiales vers une “nouvelle ère dans les relations entre les évangéliques et l'Eglise catholique romaine.”

“Nous reconnaissons les différences qui existent entre nos traditions, mais nous affirmons également que nous avons partagé des tâches communes dans le passé et prions que nous puissions construire sur celles-ci”, a déclaré Geoff Tunnicliffe en ouverture à son discours. “Les évangéliques sont un groupe très varié qui inclut des personnes et des Eglises de traditions pentecôtistes, réformées, baptistes et libres. Nous partageons une foi commune en notre Seigneur Jésus-Christ et un désir de servir le Royaume de Dieu, nous avons à cœur d'encourager le renouveau et la transformation spirituelle individuelle et la passion de faire connaître Jésus à travers le monde. Alors que nous cherchons à obéir à Christ, nous voyons ce temps comme une nouvelle ère dans les relations entre évangéliques et catholiques romains.”

Geoff Tunnicliffe a mis en avant le fait qu'au sein de l'AEM, de ses 7 Alliances régionales et ses 129 Alliances nationales évangéliques, il y a beaucoup de pays dans lesquels les croyants des deux communautés travaillent ensemble.

“Il est important que le monde sache qu'il y a de nombreux partenariats existants entre les catholiques et les évangéliques et qui se vivent dans une collaboration à grande échelle pour répondre à des problèmes sociaux tragiques,” a-t-il dit. “Par exemple, nous savons que dans de nombreuses villes à travers le monde, les évangéliques et les catholiques romains collaborent pour parer à la traite des personnes, pendant qu'en même temps des écoles et activistes évangéliques et catholiques ont commencé à collaborer pour analyser et répondre au terrible problème de la persécution religieuse.”

Lors de cette rencontre, l'AEM a proposé le Cradle of Christianity Fund1, le désarmement nucléaire et la lutte contre l'extrême pauvreté comme des domaines spécifiques de collaboration possible entre l'AEM et ses partenaires, et les différents bureaux du Vatican.

Alors qu'il y a un potentiel important d'accroître la coopération à un niveau global, il faut aussi reconnaître qu'il y a des différences théologiques entre les deux mouvements qui ont été un obstacle à la collaboration, même dans des domaines d'intérêts communs. Geoff Tunnicliffe a donc aussi suggéré que la discussion à propos des similitudes et différences théologiques fasse partie de la nouvelle approche.

“Une nouvelle ère de collaboration entre évangéliques et catholiques romains serait un témoignage pour les personnes en recherche. Par conséquent, nous proposons que cette étape soit accompagnée par un nouveau niveau de discussion publique à propos de nos croyances fondamentales, en s'interrogeant sur les points d'accord et de divergence entre évangéliques et catholiques,” a dit Geoff Tunnicliffe.

“Les niveaux plus profonds d'amour commun pour les prochains devraient être accompagnés par des niveaux plus élevés de discussions théologiques fondamentales et éthiques entre les catholiques romains et les évangéliques. Ceci aurait une valeur instructive pour nos propres membres d'Eglises ; cela offrirait des réponses à ceux qui s'intéressent à la foi chrétienne, dont l'intérêt et les questions peuvent être éveillées par notre partage d'amour avec nos voisins ; et cela donnerait de saines habitudes pour les discussions inter-religieuses.” a-t-il déclaré.

L'AEM et son partenaire First Step Forum ont également décernés au Pape François le prix Shahbaz Bhatti Freedom pour son engagement infatigable à construire un monde pacifié et réconcilié.

En plus de rencontrer le Pape François, la délégation de l'AEM rencontre d'autres représentants catholiques pour discuter de sujets comme la liberté religieuse, la consolidation de la paix, la famille, et l'Islam. La série de rencontres fait suite à une précédente rencontre privée entre Geoff Tunnicliffe et plusieurs autres représentants de l'AEM avec le Pape en juin, alors que la conversation se concentrait sur la construction d'une relation personnelle.

1 Le Cradle of Christianity Found est un Fonds qui vient en aide aux chrétiens et autres ethnies et religions au Moyen Orient. Leur objectif est d'apporter à tous un foyer où vivre et exercer librement la foi de chacun, sans crainte.