Déclaration de l'Assemblée Générale de l'AEM sur le soin de la Création

General November 16, 2008

(Adapté de “Une Déclaration Evangelique sur le Soin de la Création” par le Réseau Environmental Evangélique– voir l'appendice 1 pour le texte complet)

A l'Eternel la Terre et ce qu'elle renferme- Psaume 24:1

En tant que disciples de Jésus-Christ, engagés à la pleine autorité des Ecritures, et conscients des manières dont nous avons dégradé la création, nous croyons que la foi biblique est essentielle à la solution de nos problèmes écologiques.

Parceque nous adorons et honorons le Créateur, nous cherchons à chérir et à prendre soin de la création.

Parceque nous avons péché, nous avons échoué dans notre service envers la création. Ainsi nous nous repentons de la manière dont nous avons tellement pollué, déformé, ou détruit l'oeuvre du Créateur.

Parceque notre relation à Dieu est prochement liée à notre relation avec les terres que nous habitons, nous nous engageons nous-mêmes à travailler pour la paix écologique et sociale et la prosperité des endroits auxquels Dieu nous a appelé.

Parcequ'en Christ, Dieu a guéri notre aliénation de Lui et nous a donné les premiers fruits de la réconciliation de toutes choses, nous nous engageons à travailler dans la puissance du Saint Esprit pour partager la Bonne Nouvelle de Christ en paroles et actions, à travailler pour la réconciliation de toutes personnes en Christ, et étendre la guérison de Christ à la création souffrante.

Parceque nous attendons le jour où même la création gémissante sera restaurée dans sa plénitude, nous nous engageons à travailler vigoureusement pour protéger et guérir cette création pour l'honneur et la gloire du Créateur – que nous connaissons instinctivement à travers la création, mais que nous rencontrons pleinement à travers les Ecritures et Christ. Nous reconnaissons que nos enfants font face à une crise grandissante dans la santé de la création dans laquelle nous sommes inclus, et dans laquelle, par la grâce de Dieu, nous sommes soutenus. Néanmoins nous continuons à dégrader la création.

Nous reconnaissons que ce sont les gens plus pauvres dans notre monde qui souffrent le plus des effets de la dégradation environnementale, alors qu'ils sont les moins responsables de cette dernière.

Nous reconnaissons que beaucoup de gens concernés, convaincus que les problèmes environnementaux sont plus spirituels que technologiques, explorent les idéologies et religions du monde à la recherche de ressources spirituelles pour la guérison de la terre.

Nous reconnaissons aussi que les hommes, femmes, et enfants, crées à l'image de Dieu, ont une responsabilité unique envers la création. Nos actions doivent soutenir la fécondité de la création et son témoignage puissant envers le Créateur. Toutefois, trop souvent nous avons ignoré nos limites en tant que creatures et avons utilisé la terre avec avidité, plutôt qu'avec soin.

Nous croyons qu'en Christ il y a l'espoir, non seulement pour les hommes, les femmes et les enfants, mais aussi pour le reste de la création qui souffre des conséquences du péché des humains.

Nous rappelons les paroles de Jésus qui a dit que nos vies ne consistent pas en l'abondance de nos possessions, et ainsi nous exhortons ceux qui suivent Jésus-Christ à résister à l'influence du gâchis et de la surconsommation en faisant des choix personnels de styles de vie qui expriment l'humilité, l'abstinence, la self-restriction et la prudence, et se tenir aux côtés de tous ceux qui souffrent des conséquences de la dégradation environnementale.

En Christ, la présence du royaume de Dieu est marquée non seulement par une communion renouvelée avec Dieu, mais aussi par une harmonie et une justice renouvelée entre les gens et le reste du monde crée.

Ainsi nous appelons tous les chrétiens à réaffirmer que toute la création est à Dieu, que Dieu l'a crée de bonne manière; et que Dieu la renouvelle en Christ.

Nous appelons aussi les chrétiens à écouter ceux qui sont concernés par la guérison de la création, et à travailler avec eux, avec un vif désir d'apprendre d'eux et aussi de partager avec eux notre conviction que le Dieu que tous les gens sentent dans la création est pleinement connu uniquement dans la Parole faite chair en Christ le Dieu vivant qui a fait et qui préserve toute choses.

Nous faisons cette déclaration sachant que jusqu'à ce que Christ revienne pour réconcilier toutes choses, nous sommes appelés à être des serviteurs fidèles du bon jardin de Dieu, notre maison terrestre..

Appendice 1

Sur le soin de la Création

Une déclaration évangélique sur le

soin de la Création

par le Réseau Evangelique Environnemental

(http://www.creationcare.org/resources/declaration.php)

[Texte complet]

A l'Eternel la Terre et ce qu'elle renferme- Psaume 24:1

En tant que disciples de Jésus-Christ, engagés à la pleine autorité des Ecritures, et conscients des manières dont nous avons dégradé la création, nous croyons que la foi biblique est essentielle à la solution de nos problèmes écologiques.

Parceque nous adorons et honorons le Créateur, nous cherchons à chérir et à prendre soin de la création.

Parceque nous avons péché, nous avons échoué dans notre service envers la création. Ainsi nous nous repentons de la manière dont nous avons tellement pollué, déformé, ou détruit l'oeuvre du Créateur.

Parcequ' en Christ, Dieu a guéri notre aliénation de Lui et nous a donné les premiers fruits de la réconciliation de toutes choses, nous nous engageons à travailler dans la puissance du Saint Esprit pour partager la Bonne Nouvelle de Christ en paroles et actions, à travailler pour la réconciliation de toutes personnes en Christ, et étendre la guérison de Christ à la création souffrante.

Parceque nous attendons le jour où même la création gémissante sera restaurée dans sa plénitude, nous nous engageons à travailler vigoureusement pour protéger et guérir cette création pour l'honneur et la gloire du Créateur – que nous connaissons instinctivement à travers la création, mais que nous rencontrons pleinement à travers les Ecritures et Christ. Nous et nos enfants faisons face à une crise grandissante dans la santé de la création dans laquelle nous sommes inclus, et dans laquelle, par la grâce de Dieu, nous sommes soutenus. Néanmoins nous continuons à dégrader la création.

Ces dégradations de la création peuvent être résumées comme étant les suivantes: 1) Dégradation des terres; 2) déforestation; 3) extinction des espèces; 4) dégradation des eaux; 5) toxification des eaux; 6) altération de l'atmosphère; 7) dégradation humaine et culturelle.

Beaucoup de ces dégradations sont des signes que nous nous pressons contre les limites définies que Dieu a établi pour notre création. Avec une croissance continue de la population, ces dégradations deviendrons plus sévères. Notre responsabilité est non seulement de porter et de nourrir les enfants, mais aussi de nourrir leur maison sur terre. Nous respectons l'institution du mariage comme étant la manière que Dieu a donné pour assurer une procréation sensée des enfants et de leur nutrition pour la gloire de Dieu.

Nous reconnaissons que la pauvreté humaine est aussi bien une cause qu'une conséquence de la dégradation environnementale.

Beaucoup de gens concernés, convaincus que les problèmes environnementaux sont plus spirituels que technologiques, explorent les idéologies et religions du monde à la recherche de ressources spirituelles non-chrétiennes pour la guérison de la terre. En tant que disciples de Jésus-Christ, nous croyons que la Bible nous appelle à y répondre par quatre manières:

Premièrement, Dieu nous appelle à confesser à nous repentir des attitudes qui dévalorisent la création, et qui déforment ou ignorent la révélation biblique afin de soutenir notre mauvaise usage des ressources de la terre. Oubliant que "la Terre et ce qu'elle renferme appartient au Seigneur," nous avons souvent utilisé la création de manière simpliste et oublié notre responsabilité d'en prendre soin.

Deuxièmement, nos actions et attitudes envers les besoins de la terre ont besoin de venir du centre de notre foi, et d'être enracinées dans la plénitude de la révélation de Dieu en Christ et dans les Ecritures. Nous résistons aux idéologies présupposant que l'Evangile n'a rien à faire avec le soin de la création non-humaine ainsi qu'aux idéologies qui réduiraient l'Evangile à rien de plus que le soin de cette création.

Troisièmement, nous recherchons attentivement à apprendre tout ce que la Bible nous dit sur le Créateur, la création, et le devoir des humains. Dans notre vie et nos paroles nous déclarons cette pleine bonne nouvelle pour toute la création qui attend encore "avec un ardent désir la révélation des enfants de Dieu," (Rom. 8:19).

Quatrièmement, nous recherchons à comprendre ce que la création révèle sur la divinité de Dieu, sa présence durable, et sa puissance éternelle, et ce que la création nous enseigne de son ordre donné par Dieu et les principes par laquelle elle fonctionne.

Ainsi nous appelons tous ceux qui sont engagés à la vérité de l'Evangile de Jésus-Christ à affirmer les principes suivants de foi biblique, et à rechercher des manières de pratiquer ces principes dans nos vies personnelles, nos églises, et la société.

Le cosmos, dans toute sa beauté, son état naturel, et sa générosité donnant la vie, est l'oeuvre de notre Créateur personnel et aimant.

Notre Dieu créateur précède la création et est différent de cette dernière, mais est y intimement impliqué, défendant chaque chose dans sa liberté, et toutes choses dans des relations complexes. Dieu est transcendent, tout en soutenant avec amour chaque créature; et immanent, tout en étant pleinement autre que la création, et à ne pas être confondu avec cette dernière.

Dieu le Créateur est relationnel dans sa nature même, révélé en trois personnes en Une. De même, la création que Dieu a voulu créer est une symphonie des créatures individuelles dans une relation harmonieuse.

L'attention du Créateur est pour toutes les créatures. Dieu déclare que toutes les créations sont “bonnes” (Gen. 1:31); il promet le soin dans une alliance avec toutes les créatures (Gen. 9:9-17); il prend plaisir dans les créatures qui n'ont pas d'utilité humaine apparente (Job 39-41); et désire, en Christ, "réconcilier tout avec lui-même" (Col. 1:20).

Hommes, femmes, et enfants, ont une unique responsabilité envers le Créateur; en même temps nous sommes créatures, formées par le même processus et compris dans les mêmes systèmes d'interconnexions physiques, chimiques, et biologiques qui permettent la vie chez les autres créatures.

Hommes, femmes, et enfants, crées à l'image de Dieu, ont aussi une responsabilité unique envers la création. Nos actions doivent à la fois soutenir la fécondité de la création et préserver le témoignage puissant de la création envers son Créateur.

Nos talents de service données par Dieu ont souvent été détournés de leurs desseins originaux qui étaient: que nous connaissions, nommions, et préservions les créatures de Dieu et prenions plaisir en elles; que nous nourrissions la civilisation dans l'amour, la créativité et l'obéissance envers Dieu; et que nous rendions la création et la civilisation en louange au Créateur. Nous avons ignoré nos limites en tant que créatures et ont utilisé la terre avec avidité, plutôt qu'avec soin.

Le résultat terrestre du péché humain a été une gérance pervertie, une mosaïque de jardin et de terre désolée dans laquelle les déchets augmentent. "Il n'y a aucune vérité, aucune miséricorde, aucune connaissance de l'Eternel dans la terre... à cause de cela la terre est en deuil, et tous ceux qui y vivent languisseront" (Osée 4:1,3). Ainsi, une des conséquences de notre mauvais usage de la terre est deniement injuste de la générosité créée par Dieu envers les autres êtres humains, aussi bien maintenant que dans le futur.

Le but de Dieu en Christ est de guérir et d'apporter la guérison non seulement aux gens mais aussi à l'ordre crée tout entier. "Car Dieu a voulu que toute plénitude habitât en lui, il a voulu par lui réconcilier tout avec lui-même, tant les choses de la terre que celles dans les cieux, en faisant la paix par lui, à travers le sang de sa croix" (Col. 1:19-20).

En Jésus Christ, les croyants sont pardonnés, transformé et amenés dans le royaume de Dieu. "Si quelqu'un est en Christ, il est une nouvelle créature" (II Cor. 5:17). La présence du royaume de Dieu est marquée non seulement par une communion renouvelée avec Dieu, mais aussi par une harmonie et une justice renouvelée entre les gens, et le reste du monde. "Vous sortirez avec joie et vous serez conduits en paix; les montagnes et les collines éclateront d'allégresse devant vous, et tous les arbres de la campagne battront des mains" (Esa. 55:12).

Nous croyons qu'en Christ il y a l'espoir, non seulement pour les hommes, les femmes et les enfants, mais aussi pour le reste de la création qui souffre des conséquences du péché humain.

Ainsi nous appelons tous les chrétiens à reaffirmer que toute la création est à Dieu; que Dieu l'a créée de bonne manière; et que Dieu la renouvelle en Christ.

Nous encourageons à une plus profonde réflexion sur l'enseignement biblique et théologique substantiel et théologique qui parle de l'oeuvre rédemptrice de Dieu en termes de renouveau et de complétude du dessein de Dieu dans la création.

Nous recherchons une plus profonde réflexion sur les merveilles de la création de Dieu et les principes par laquelle la création travaille. Nous exhortons aussi à une considération plus attentionnée de comment nos actions collectives et individuelles respectent et se plient aux ordres de Dieu pour la création.

Nous encourageons les chrétiens à incorporer la créativité abondante de Dieu dans leurs vies en augmentant le rôle nourrissant de la beauté et des arts dans leurs domaines personels, ecclésiaux, et sociaux.

Nous exhortons les chrétiens individuels et les églises à être des centres du soin et du renouveau de la création, prenant plaisir en la création comme étant un don de Dieu, et en l'appréciant comme étant la provision de Dieu, de manières qui soutiennent et guérissent la fabrique endommagée de la création que Dieu nous a confié.

Nous rappelons les paroles de Jésus qui a dit que nos vies ne consistent pas en l'abondance de nos possessions, et ainsi nous exhortons ceux qui suivent Jésus-Christ à résister à l'influence du gâchis et de la surconsommation en faisant des choix personnels de style de vie qui expriment l'humilité, l'abstinence, la self-restriction et la prudence.

Nous appelons tous les chrétiens à travailler pour des économies pieuses, justes, et durables qui reflètent l'économie souveraine de Dieu et permettent aux hommes, femmes et enfants de fleurir avec toute la diversité de la création. Nous reconnaissons que la pauvreté force les gens à dégrader la création afin de survivre; ainsi nous soutenons le développement d'économies juste et gratuites qui renforcent les pauvres et créent l'abondance sans diminuer la pureté de la création.

Nous nous engageons à oeuvrer pour des politiques publiques responsables qui comprennent les principes de service biblique envers la création.

Nous invitons les chrétiens – individus, congrégations et organisations – à se joindre à nous dans cette déclaration évangélique sur l'environnement, devenant des gens d'alliance dans un cercle sans cesse grandissant pour le soin biblique de la création.

Nous appelons tous les chrétiens à écouter et à travailler avec tous ceux qui sont concernés par la guérison de la création, avec un vif désir d'apprendre d'eux et aussi de partager avec eux notre conviction que le Dieu que tous les gens sentent dans la création (Actes 17v27) est pleinement connu uniquement dans la Parole faite chair en Christ, le Dieu vivant qui a fait et qui préserve toute choses.

Nous faisons cette déclaration sachant que jusqu'à ce que Christ revienne pour réconcilier toutes choses, nous sommes appelés à être des serviteurs fidèles du bon jardin de Dieu, notre maison terrestre.