Défi Michée - Réflexion et Prière - vendredi 19 septembre 2008

Prayer September 19, 2008


Nous espérons que ce mail hebdomadaire vous aidera à nourrir votre prière et votre réflexion !

Les textes que nous vous proposons en pièces attachées sont là pour stimuler votre réflexion. Nous croyons qu'ils sont pertinents dans la perspective du Défi Michée. Néanmoins, les opinions qu'ils expriment n'engagent que leurs auteurs.

Méditation

Comment une communauté pauvre peut-elle tenir les membres élus au Parlement responsable si elle n'a pas été visitée pendant toute la période des 5 ans du mandat ? Et quels sont les résultats quand une communauté a réussi à interpeller leurs hommes politiques locaux ?

Le texte de réflexion de cette semaine est un article sur ‘protocole d’accord’ rédigé par la communauté Mapalo dans la ceinture de cuivre en Zambie.

Depuis les élections de 2006 :

Prière

· Prions pour nos dirigeants politiques locaux et régionaux, qu'ils gouvernent avec sagesse et de dévouement le peuple qui les a élus.

Vous pouvez priez pour eux nommément ;

· João Pedro Martins, le coordinateur du Défi Michée Portugal, écrit :
"Nous préparons diverses activités stimulantes au Portugal dans les prochaines semaines et je serais très reconnaissant pour vos prières.

o Le Défi Michée Portugal sera "sur la route" du 12 au 19 octobre. Le thème de campagne est "8 jours pour changer le monde" - (8 OMD, 8 passages bibliques sur la pauvreté);

o Priez aussi pour une lettre ouverte contre la pauvreté, qui est promu par le Défi Michée Portugal, mais également soutenu par les catholiques et des organisations non-chrétiennes. À l'heure actuelle, nous en sommes à la collecte de signatures pour publier la lettre dans le principal journal national.

· Méditant le bref extrait d’un récent rapport de l’OMS ci-dessous :

Seigneur, nous aspirons à plus d'équité dans notre monde et nous prions en particulier pour que les politiques sociales et économiques des gouvernements aient de plus en plus un impact sur l'accès des pauvres aux systèmes de santé.

Nous prions pour que chaque garçon et fille dans ce monde puisse grandir et se développer à son plein potentiel et vivre une vie florissante.


Quelques statistiques à méditer

Dans votre temps de prière et de réflexion, vous pourriez prendre un moment pour réfléchir silencieusement aux statistiques que nous incluons chaque semaine. Nous espérons que ces statistiques, qui concernent les Objectifs du Millénaire pour le Développement, vous seront utiles pour préparer des présentations du Défi Michée.

Objectif 4: Réduire la mortalité infantile

Objectif 5 : Améliorer la santé maternelle

Objectif 6 : Combattre le VIH/sida, le paludisme et d’autres maladies.

"La justice sociale est une question de vie ou de mort. Elle influe sur la façon dont les gens vivent et sur le risque de maladie et de décès prématuré auquel ils sont exposés. Si nous voyons avec émerveillement l’espérance de vie continuer à s’allonger et l’état de santé s’améliorer encore dans certaines parties du monde, c’est avec inquiétude que nous les voyons stagner dans d’autres. Une petite fille qui vient au monde aujourd’hui peut espérer vivre plus de 80 ans si elle naît dans certains pays, mais moins de 45 ans dans d’autres. On observe au sein même des pays de très grandes différences d’état de santé qui sont étroitement liées à la condition sociale. Des disparités de pareille ampleur, tant dans les pays qu’entre eux, ne devraient tout simplement pas exister.

Ces inégalités en santé, qui pourraient être évitées, tiennent aux circonstances dans lesquelles les individus grandissent, vivent, travaillent et vieillissent ainsi qu’aux systèmes de soins qui leur sont offerts. A leur tour, les conditions dans lesquelles les gens vivent et meurent dépendent de forces politiques, sociales et économiques. Les politiques sociales et économiques déterminent en grande partie les chances qu’a un enfant de se

développer pleinement et de mener une vie épanouie.

Les problèmes de santé que les pays riches et les pays pauvres doivent résoudre convergent de plus en plus. On peut juger du développement d’une société, qu’elle soit riche ou pauvre, d’après l’état de santé de la population, la répartition plus ou moins équitable de la santé entre les différents échelons de la société et le degré de protection contre les désavantages résultant d’une mauvaise santé.


L’injustice sociale tue à une grande échelle".

Source: Combler le fossé en une génération : Instaurer l’équité en santé en agissant sur les déterminants sociaux de la santé OMS, Septembre

Résumé analytique du rapport final:

http://whqlibdoc.who.int/hq/2008/WHO_IER_CSDH_08.1_fre.pdf

Regine Nagel et la coordination internationale,

Traduction française : Jean Valery Vital-Herne (Haïti), Thierry Seewald (France).

Cet e-mail existe aussi en Anglais et en Espagnol. Si vous (ou quelqu'un que vous connaissez) aimeriez recevoir le texte dans l'une de ces langues, veuillez contacter Régine(Regine.Nagel@micahchallenge.org).