Défi Michée - Prière et réflexion, vendredi 4 avril 2008

Prayer es 04/04/08


Nous espérons que ce mail hebdomadaire vous aidera à nourrir votre prière et votre réflexion !

Les textes que nous vous proposons en pièces attachées sont là pour stimuler votre réflexion. Nous croyons qu'ils sont pertinents dans la perspective du Défi Michée. Néanmoins, les opinions qu'ils expriment n'engagent que leurs auteurs.

Méditation

‘Les chrétiens ont la responsabilité morale et civique de participer à la vie politique de la société’ dit l’organisation américaine Sojourners et elle suggère quelques principes que les chrétiens devraient suivre lorsqu’ils votent.

‘Dans un esprit de prière, nous devons confronter les politiques de tous les candidats aux valeurs éthiques et morales chrétiennes. Notre longue série de valeurs chrétiennes doit guider les décisions politiques. Quoique nous devions faire attention à la transformation des Saintes Ecritures en lois publiques, les principes et politiques suivants permettent de jeter un regard critique sur notre conception des principes ou lois publiques ainsi que sur le leadership politique.’

Dans Esaïe 65.17-25, le Bible dépeint l’image de nouveaux cieux où tout sera selon l’intention de Dieu, nous montrant la direction vers laquelle nous devrions faire tendre nous efforts.

Prière

Prions pour les politiciens, en particulier pour les dirigeants de notre pays, pour encourager à la justice et au bien-être de sa population.

Nous continuons à prier ardemment pour le Zimbabwe après les élections. La situation dans le pays devient de plus en plus tendue du fait que la totalité des résultats des élections ne sont toujours pas déclarés.

La déclaration suivante de Tearfund UK décrit la situation actuelle au Zimbabwe:

«L'échec de la Commission électorale du Zimbabwe (CEZ) à bien expliquer les retards dans la proclamation des résultats officiels et la divergence entre les estimations de la CEZ CEZ sur les suffrages exprimés et celles des observateurs indépendants, conduisent à accroître le risque de regain de tensions dans le pays.

Noel Kututwa, président du Réseau Zimbabwéen de soutien aux élections (RZSE) a dit dans une déclaration d'ordre général : « Alors qu'il est de la responsabilité de la CEZ d’annoncer les résultats officiels de l'élection, il est de l'obligation légale des observateurs électoraux de fournir à la population du Zimbabwe des informations indépendantes et non partisanes sur tous les aspects du processus électoral »

Plus précisément, nos organismes partenaires au Zimbabwe estiment que les Zimbabwéens se sentent trahis par l'échec de la CEZ à proclamer les résultats des élections présidentielles. Nous sommes préoccupés par le fait que :

Après 5 jours, il n'y a toujours pas eu d'annonce de résultats. Les résultats des législatives et sénatoriales ont été affichées dans les bureaux de vote dès 23h00 le samedi 29 mars, et, puisque selon la loi, cela constitue la déclaration juridique, il est difficile de comprendre pourquoi CEZ insiste sur le laborieux processus de diffusion de ces résultats à la nation plutôt que de s’appuyer sur le comptage et le dépouillement des bulletins de vote relatifs à l'élection présidentielle. Cette lente libération des résultats continue d'alimenter le bien-fondé des craintes que les résultats officiels ont été falsifiées ;

Les membres de la mission d'observation de la SADC à Harare ont quitté les lieux avant l'annonce officielle des résultats et n'ont pas supervisé le comptage et le dépouillement des résultats. Dimanche, la mission de la SADC, a indiqué que la "volonté du peuple a prévalu". Nous considérons cela comme prématuré, étant donné qu’une élection est seulement conclue lorsque les résultats ont été communiqués et acceptés comme vrais par les électeurs.

Le départ de la mission d'observation de la SADC avant l'annonce des résultats constitue une violation de leur mandat tel que défini dans les lignes directrices de SADC pour l'observation des élections. Il se distingue également par rapport aux années précédentes lorsque des équipes d'observateurs régionaux ont été déployés pour observer le vote et le comptage des processus.

L’Alliance Chrétienne du Zimbabwe, qui travaille en étroite collaboration avec nous, envoie des délégations dans la région. Selon le pasteur Albert Chatindo, membre de la délégation : «Nous ne voulons pas d’effusion de sang, ceci est un effort que nous faisons en tant que responsables d'Eglise pour demander à la SADC et à l'Union africaine d’intervenir. L'église est aux côtés du peuple du Zimbabwe qui souffre, et ils continuent de souffrir en attendant les résultats. Nous sommes préoccupés par le fait que la possibilité d’une réaction violente est en augmentation. "

Prions pour :

o que les résultats des élections présidentielles soient immédiatement publiées ;

o le respect de la primauté du droit par rapport à un rapt éventuel du second tour de l'élection présidentielle ;

o les dirigeants de la SADC, en coordination avec l'Union africaine : qu'ils s'engagent de nouveau officiellement à cette étape du processus électoral. La protection des droits et libertés fondamentaux des citoyens du Zimbabwe au cours de cette période électorale en cours est vitale. L'impartialité des forces de sécurité sera d'une importance capitale tout comme la suppression des menaces de violence paramilitaire.

Pour de plus amples renseignements (en anglais), cliquez ici.

§ Méditant les statistiques ci-dessous : nous rendons grâce pour le nombre croissant de garçons et de filles qui ont l’opportunité d’aller à l’école. Nous prions pour les 72 millions d’enfants qui ne peuvent aller à l’école à cause d’un manque d’argent ou d’opportunité. Nous prions pour un accroissement des dépenses publiques concernant l’éducation afin que ces enfants aient bientôt la possibilité d’aller à l’école.

--------------------------------------------------------------------------------

Quelques statistiques à méditer

Dans votre temps de prière et de réflexion, vous pourriez prendre un moment pour réfléchir silencieusement aux statistiques que nous incluons chaque semaine. Nous espérons que ces statistiques, qui concernent les Objectifs du Millénaire pour le Développement, vous seront utiles pour préparer des présentations du Défi Michée.

Objectif 2 : Eliminer l’extrême pauvreté et la faim

Cible 3 : D’ici à 2015, donner à tous les enfants, garçons et filles, partout dans le monde, les moyens d’achever un cycle complet d’études primaires.

‘A l'échelle mondiale, le nombre d'enfants non scolarisés a chuté, passant de 96 millions en 1999 à 72 millions en 2005…. Pourtant, malgré ces progrès encourageants, la ligne d'arrivée reste lointaine. L'indice de développement Education pour Tous (EPT), calculé pour 129 pays, montre que 25 sont loin de réaliser l'éducation pour tous…. Cinquante-trois pays sont dans une position intermédiaire. Dans ce groupe, les taux de participation dans l'enseignement primaire sont souvent très élevés, mais la valeur de l'EPT est tiré vers le bas par un faible niveau d'éducation de qualité ou faible niveau d'alphabétisation des adultes. En outre, en se fondant sur des projections des tendances actuelles, 58 des 86 pays qui n'ont pas atteint l'éducation primaire universelle, ne l’atteindront d'atteindre d'ici à 2015.’

Source: Education for All - Global Monitoring Report ‘Education for all by 2015; will we make it? ; UNESCO 2008

Regine Nagel et la coordination internationale,

Jean Valery Vital-Herne, Thierry Seewald (traduction française).

Cet e-mail existe aussi en Anglais et en Espagnol. Si vous (ou quelqu'un que vous connaissez) aimeriez recevoir le texte dans l'une de ces langues, veuillez contacter Régine(Regine.Nagel@micahchallenge.org).