Le chef de l’Eglise orthodoxe rencontre des théologiens évangéliques : L’AEM exprime sa solidarité a

General es 10/01/08

Le sociologue et théologien allemand Thomas Schirrmacher a représenté l’Alliance évangélique mondiale lors d’une rencontre récente avec Bartholomé 1er, Patriarche de Constantinople et chef de l’Eglise orthodoxe. Le Dr Schirrmacher a transmis les salutations de Geoff Tunnicliffe, le directeur international de l’AEM et a assuré le Patriarche du support public constant que lui offrent les chrétiens évangéliques par rapport aux longues persécutions dont ils sont l’objet, lui et son église.

Cela fait 150 ans que l’AEM défend la liberté religieuse et au 19ème siècle déjà, des représentants de l’AEM ont interpellé le Sultan de Turquie sur la façon dont il persécutait les églises historiques de son pays. Cette fonction de l’AEM est plus particulièrement exercée de nos jours par l’Institut international pour la liberté religieuse dont le Dr Schirrmacher est le directeur.

Le Patriarche a pu découvrir le Livre des martyres tout récemment publié (2007 en allemand) et édité par les soins du Dr Schirrmacher au nom du comité pour la liberté religieuse de l’Alliance évangélique allemande ainsi que celui de la société internationale pour les droits de l’homme. Ce livre décrit les problèmes rencontrés par l’église orthodoxe et d’autres églises orientales en Turquie. Le Patriarche orthodoxe a répondu en remerciant les chrétiens allemands et le gouvernement allemand d’avoir ainsi publiquement exprimé à plusieurs reprises leur solidarité envers son église et pour les visites de l’ancien chancelier Gerhard Schröder et l’actuelle chancelière Angela Merkel.

Le Patriarche a été informé sur les développements les plus récents concernant le « Code d’éthique des missions » développé conjointement par l’AEM, le Vatican et le Conseil oecuménique des églises. Il a exprimé son accord avec les intentions de ce document et cité ses discussions avec le président turc Abdullah Gaul au cours desquelles il a réaffirmé que les chrétiens grec orthodoxes sont des citoyens loyaux qui désirent seulement bénéficier des mêmes droits que tous les autres citoyens.

Le Dr Schirrmacher s’est aussi enquis sur les récentes attaques subies par le Patriarche dans la presse turque de la part d’un auteur évangélique et a exprimé sa volonté d’amener une réconciliation dans ce conflit entre chrétiens.

Le deuxième partie de l’entrevue à été consacrée aux problèmes de l’éducation en théologie et c’est pour cette raison que le Dr Schirrmacher (recteur du séminaire Martin Bucer) était venu avec deux autres responsables allemands du séminaire Martin Bucer, le vice président Thomas Kinker et le doyen académique Titus Vogt ainsi que par Behnan Konutgan, président de la branche turque du MBS. Ils ont demandé s’il était possible que des évangéliques participent à la réouverture du séminaire de l’Eglise grec orthodoxe d’Istanbul qui a été fermé depuis 1971. Les centres d’étude turcs du séminaire Martin Bucer (Ankara et Istanbul) ont récemment ouvert leurs programmes aux étudiants d’autres confessions chrétiennes.

Le Patriarche œcuménique de Constantinople est le chef de l’Eglise orthodoxe mondiale toute entière qui comporte quelques 220 millions de membres. L’Eglise orthodoxe l’honore en lui conférant une position supérieure à celle de tous les autres Patriarches orthodoxes, mais le gouvernement turc a depuis longtemps restreint ses activités et ne le reconnaît que comme le chef des quelques 3000 chrétiens grec orthodoxes d’Istanbul.

Communiqué de presse en anglais par le Dr Thomas K. Johnson, vice président de la recherche au séminaire Martin Bucer et directeur de l’institut Comenius à Prague.